lundi 6 février 2017

Et si tu n’existais pas de Claire Gallois





Aux éditions Stock – collection La Bleue

L’auteur raconte sa petite enfance durant laquelle elle a été élevée par une nourrice, Yaya, jusqu’à ses six ans.
Le bonheur est là, doux, rythmé par leurs codes et leurs habitudes.
Mais un jour l’enfant est arrachée à cette vie paisible, par celle qui l’a mise au monde, sans même avoir le temps de dire au revoir à sa nourrice.
Projetée dans une famille qui lui est étrangère, elle ne trouve pas sa place.
Lorsqu’elle se sent vaciller, elle se raccroche à la promesse qu’elle s’est faite : « Un jour elle retrouvera sa « Yaya », sa mère de cœur, la lumière de ses premières années.

Un récit très émouvant…

4e de couverture :

Ce livre, c’est un peu comme un secret que je vais dire à tout le monde. L’histoire d’un engagement que j’ai pris enfant et que je n’ai jamais oublié. Nous sommes dans les années quarante. J’ai six ans et je n’ai jamais vu ma mère. Un dimanche de juillet, elle arrive dans une belle Citroën noire et m’emporte en dix minutes. Ma nourrice court dans la poussière blanche soulevée par la voiture et jette son tablier noir sur sa tête. Je grimpe contre la lunette arrière et je lui dis en moi-même : « Je te retrouverai, je te le jure. »

Aucun commentaire: