dimanche 9 décembre 2018

« Avec toutes mes sympathies » d’Olivia de Lamberterie





Comment accepter la mort d’un frère tant aimé ?
Impossible…
Alors il ne reste qu’une seule chose : écrire…
C’est ce que fait l’auteure, d’une écriture profonde, rythmée par son inconsolable chagrin.

« Je décide une bonne fois pour toutes de ne pas faire mon deuil de lui, ce qui reviendrait à faire le deuil d’une partie de moi-même. »

Un livre bouleversant.

Quatrième de couverture :
Les mots des autres m'ont nourrie, portée, infusé leur énergie et leurs émotions. Jusqu'à la mort de mon frère, le 14 octobre 2015 à Montréal, je ne voyais pas la nécessité d'écrire. Le suicide d'Alex m'a transpercée de chagrin, m'a mise aussi dans une colère folle. Parce qu'un suicide, c'est la double peine, la violence de la disparition génère un silence gêné qui prend toute la place, empêchant même de se souvenir des jours heureux.
Moi, je ne voulais pas me taire.
Alex était un être flamboyant, il a eu une existence belle, pleine, passionnante, aimante et aimée. Il s'est battu contre la mélancolie, elle a gagné. Raconter son courage, dire le bonheur que j'ai eu de l'avoir comme frère, m'a semblé vital. Je ne voulais ni faire mon deuil ni céder à la désolation. Je désirais inventer une manière joyeuse d'être triste.
Les morts peuvent nous rendre plus libres, plus vivants.

vendredi 30 novembre 2018

Salon du livre Beaumont-sur-Oise (95)



J'ai le plaisir de participer au 5e Salon du livre de Beaumont-sur-Oise, organisé par le Cercle Beaumontois du Patrimoine,

Dimanche 2 décembre

De 10 h à 18 h 

2 rue Basse de la Vallée
95260 Beaumont-sur-Oise

Au plaisir de vous y rencontrer :-)

jeudi 15 novembre 2018

« Horoscopes et peines de cœur » de Marie Lerouge




Zoé et Hugo travaillent ensemble depuis plusieurs années.
Hugo est à la tête d’une florissante petite entreprise d’horoscopes.
Zoé est son employée.
Tous deux sont devenus des amis très proches.
Tout pourrait aller pour le mieux si Hugo n’était pas en attente d’une greffe de cœur. Sa santé se détériore à vitesse grand V.
Quant au cœur de Zoé, s’il fonctionne parfaitement, il s’impatiente de ne pas trouver l’âme sœur…

Comme toujours, l’auteure sait nous prendre par la main et nous emporter dans le sillage de ses héros, pour notre plus grand plaisir de lecture.

Présentation de l'éditeur :

Zoé ne s’attendait pas à tomber sous le charme d’un amateur de chemises en soie, passionné par l’odeur des vieux bouquins et grand buveur de jus de framboise...
Problème : après cette rencontre de hasard, elle n’a aucun moyen de le retrouver. 
Hugo, son meilleur ami et patron, décide de lui venir en aide. Or, s’il est affaibli par un cœur fragile, il est aussi diablement ingénieux. 
Sur ses conseils, Zoé s’aventure jusqu’à Barcelone sur les traces du séducteur.
Entre stratagèmes, reculades et aveux impromptus, jusqu’où la mènera ce jeu de piste ?

lundi 12 novembre 2018

« La chambre des merveilles » de Julien Sandrel


 Aux éditions Calmann-Lévy

Une histoire toute en sensibilité entre une mère et son fils dans le coma après avoir été renversé par un véhicule.
Thelma, si elle a toujours été une bonne mère, avait néanmoins la fâcheuse habitude de vivre presque exclusivement pour son travail.

L’accident de son fils va la transformer au-delà de ce qu’elle-même n’aurait jamais pu imaginer.

Une très jolie lecture…

Présentation de l'éditeur :
Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère, Thelma, qu’il est amoureux pour la première fois, il voit bien qu’elle pense à autre chose, à son travail sûrement. Alors il part, fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion le percute de plein fouet.

Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis. En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet sous le matelas de son fils. À l’intérieur, il a dressé la liste de toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait vivre au cours de sa vie.

Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles, elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait.

Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on a presque quarante ans…

Bohemian Rhapsody




Biopic américain de Bryan Singer avec Rami Malek, Gwilym Lee, Lucy Boynton

Sorti le 31 octobre 2018

Pour les amateurs du groupe Queen, un film à voir…
Un très bon moment de cinéma et de musique.

Synopsis :
Bohemian Rhapsody retrace le destin extraordinaire du groupe Queen et de leur chanteur emblématique Freddie Mercury, qui a défié les stéréotypes, brisé les conventions et révolutionné la musique. Du succès fulgurant de Freddie Mercury à ses excès, risquant la quasi-implosion du groupe, jusqu’à son retour triomphal sur scène lors du concert Live Aid, alors qu’il était frappé par la maladie, découvrez la vie exceptionnelle d’un homme qui continue d’inspirer les outsiders, les rêveurs et tous ceux qui aiment la musique.

mardi 9 octobre 2018

Rencontre-débat à la médiathèque de Boissy-L'Aillerie (95)



Au plaisir de vous rencontrer samedi 13 octobre à 18 h 30 autour de mon travail d'auteure….

Vous pouvez retrouver les différents liens vers mes livres ICI.

lundi 3 septembre 2018

« Le lambeau » de Philippe Lançon



Éditions Gallimard

Le 7 janvier 2015, l’attentat contre Charlie Hebdo a fait plusieurs morts et des blessés.

Philippe Lançon a été grièvement blessé ; à la place de sa mâchoire, un trou. Ses bras et mains sont également touchés…

Au-delà des blessures physiques, il y a les blessures morales.

Que devient alors la mémoire ? Que deviennent les souvenirs ?

Comment rattacher le passé au présent et au futur incertain quand le lien a été brisé par ces terribles minutes d’horreur ?

« Je n’ai pas eu le temps de ranger le livre de jazz dans le petit sac en tissu noir. Je n’ai même pas eu le temps d’y penser, et tout l’ordinaire a disparu. »

« Les décombres n’étaient faits ni de poussière, ni de cendres, ni de verre, ni de plâtre. Ils étaient faits de silence et de sang. »

Si Philippe Lançon a écrit ce livre, c’est avant tout pour recoller les morceaux et tenter de retrouver ce qui a été définitivement emporté sous les balles des tueurs.

« Les souvenirs m’ont laissé où je suis.
Mon aventure maltraite ma mémoire, en l’incisant et en l’insensibilisant tour à tour : de ce chaud et froid naît le chagrin qui ne cesse de m’envelopper, comme si je souffrais de tout en ayant tout perdu. »

« Les évènements les plus brièvement violents et inattendus prennent toute leur place dans nos vies, puisqu’ils vont les bouleverser, mais les détails de leurs minutes irréversibles semblent échapper à nos mémoires – et je n’écris qu’avec le mince espoir de les restituer en partie.»

Il y a d’abord l’instinct de survie, puis la douleur,  les opérations pour réparer (et la douleur qui reste), la reconstruction (et la douleur toujours)… Et la vie qui reprend malgré tout peu à peu ses droits…

« Je ne vivais ni le temps perdu, ni le temps retrouvé ; je vivais le temps interrompu. »

Un livre puissant, à la plume ciselée, où l’émotion frappe en plein cœur !

Et l’évocation pudique de ceux qui ne sont plus là…

« Je voulais retrouver cette vue, ce ciel, la Seine devinée au-delà de la rangée d’arbres, les toits des grands musées, et plus loin les pentes de Montmartre, tous les siècles de cette ville que j’aimais et au cœur de laquelle une poignée de dessinateurs avaient été inopinément massacrés. »

Présentation de l'éditeur :
Lambeau, subst. masc. 1. Morceau d'étoffe, de papier, de matière souple, déchiré ou arraché, détaché du tout ou y attenant en partie. 2. Par analogie : morceau de chair ou de peau arrachée volontairement ou accidentellement. Lambeau sanglant ; lambeaux de chair et de sang. Juan, désespéré, le mordit à la joue, déchira un lambeau de chair qui découvrait sa mâchoire (Borel, Champavert, 1833, p. 55). 3. Chirurgie : segment de parties molles conservées lors de l'amputation d'un membre pour recouvrir les parties osseuses et obtenir une cicatrice souple. Il ne restait plus après l'amputation qu'à rabattre le lambeau de chair sur la plaie, ainsi qu'une épaulette à plat (Zola, Débâcle, 1892, p. 338). (Définitions extraites du Trésor de la Langue Française).

dimanche 1 juillet 2018

Bel été...




Blog en pause durant les mois de juillet et d'août…

Bel été à vous qui passez par là et au plaisir de vous retrouver à la rentrée.