vendredi 27 février 2015

Une merveilleuse histoire du temps




Film britannique de James Marsh
Avec Chiwetel Ejiofor, Michael Fassbender, Benedict Cumberbatch, Lupita Nyong’o…

Le film retrace la vie du physicien et cosmologiste Stephen Hawking, atteint de la maladie de Charcot (une sclérose latérale amyotrophique, maladie touchant les neurones moteurs mais épargnant les fonctions cognitives) et devenu célèbre par ses ouvrages, notamment son livre Une brève histoire du temps (titre original : A Brief History of time), best-seller.

Un film très sensible, superbement interprété par Chiwetel Ejiofor. L’amour et la confiance de sa première épouse, Jane, vont aider Stephen à rendre « supportable » la déchéance dans laquelle l’enfonce jour après jour la maladie.
J’ai cependant regretté que les recherches sur le temps ne soient pas assez mises en valeur. Seul bémol face à un film très prenant.

Synopsis :

1963, en Angleterre, Stephen, brillant étudiant en cosmologie à l’Université de Cambridge, entend bien donner une réponse simple et efficace au mystère de la création de l’univers. De nouveaux horizons s’ouvrent quand il tombe amoureux d’une étudiante en art, Jane Wilde. Mais le jeune homme, alors dans la fleur de l’âge, se heurte à un diagnostic implacable : une dystrophie neuromusculaire plus connue sous le nom de maladie de Charcot va s’attaquer à ses membres, sa motricité et son élocution, et finira par le tuer en l’espace de deux ans. Grâce à l’amour indéfectible, le courage et la résolution de Jane, qu’il épouse contre toute attente, ils entament tous les deux un nouveau combat afin de repousser l’inéluctable. Jane l’encourage à terminer son doctorat, et alors qu’ils commencent une vie de famille, Stephen, doctorat en poche va s’attaquer aux recherches sur ce qu’il a de plus précieux : le temps. Alors que son corps se dégrade, son cerveau fait reculer les frontières les plus éloignées de la physique. Ensemble, ils vont révolutionner le monde de la médecine et de la science, pour aller au-delà de ce qu’ils auraient pu imaginer : le vingt et unième siècle.

Mon coup de cœur cinématographique en ce début d'année reste pour The imitation Game (voir mon article ici)

12 Years a slave





Film américain de Steve Mc Queen (II)
Avec Chiwetel Ejiofor, Michael Fassbender, Benedict Cumberbatch, Lupita Nyong’o…

(Film sorti en 2014, d’après une histoire vraie. Solomon Northup est né en juillet 1808 dans l’État de New-York en homme libre, son père étant un ancien esclave affranchi. Il était agriculteur et violoniste et possédait une propriété à Hebron.)

Solomon Northup, marié et père de deux enfants mène une vie libre et heureuse, entre sa famille et son travail, jusqu’au jour où il est enlevé et vendu comme esclave. Sa volonté et l’espoir de revoir un jour les siens vont l’aider à supporter le terrible avilissement dans lequel le plonge l’esclavagisme.

Un film très fort, très dur, qui retrace une période abominable de la supériorité de l’homme blanc sur l’homme noir !

Synopsis :

Les États-Unis, quelques années avant la guerre de Sécession. Solomon Northup, jeune homme noir originaire de l’État de New York, est enlevé et vendu comme esclave. Face à la cruauté d’un propriétaire de plantation de coton, Solomon se bat pour rester en vie et garder sa dignité.
Douze ans plus tard, il va croiser un abolitionniste canadien et cette rencontre va changer sa vie.

lundi 23 février 2015

Un palace en enfer d'Alice Quinn






Rosie Maldone, jeune femme dynamique, va vivre des aventures rocambolesques. En plus de ses deux filles nées de pères différents, elle s’occupe de deux autres enfants. Sous ses airs délurés, elle est une maman attentive.

Difficile de ne pas s’attacher à Rosie qui reçoit, chaque matin à son réveil, des messages de sa mère décédée par le biais de chansons populaires qui lui trottent alors dans la tête et rythment sa journée…

Un livre très plaisant à lire pour une évasion garantie…

4e de couverture :

Sexy et grande gueule, Rosie Maldonne est une jeune mère de trois enfants qui a pour seules ressources les versements du RSA. Elle vit dans une vieille caravane, posée sur un terrain vague à quelques encablures de Cannes. Alors qu’elle se démène tous les jours pour trouver de l’argent, le destin finit par frapper à sa porte : des enveloppes bourrées de billets lui tombent dessus sans prévenir !

Dès lors, les ennuis commencent et les questions affluent. Pourquoi sa meilleure amie a-t-elle disparu avec son bébé ? Qui est ce flic trop mignon qu’elle croise partout ? Et cet argent tombé du ciel, va-t-il lui ouvrir les portes d’un palace, ou celles d’un enfer ?

mardi 10 février 2015

13 à table !





Aux éditions Pocket

Treize écrivains connus et reconnus :

Françoise Bourdin
Maxime Chattam
Alexandra Lapierre
Agnès Ledig
Gilles Legardinier
Pierre Lemaitre
Marc Levy
Guillaume Musso
Jean-Marie Périer
Tatiana de Rosnay
Éric-Emmanuel Schmitt
Franck Thiliez
Bernard Werber

ont chacun écrit une nouvelle pour un très agréable moment d’évasion et une belle cause.
Une lecture plaisante.

Pour chaque livre acheté, 3 repas sont distribués aux Restos du cœur...
Prix : 5 euros.

4e de couverture :

13 des plus grands auteurs français actuels pour 13 nouvelles autour d’un thème commun : un repas. Intrigues policières, réunions de famille qui dérapent, retrouvailles inattendues…
Du noir, de la tendresse, de l’humour, de l’absurde, à chacun sa recette.

13 repas à déguster sans modération, alors à table !

dimanche 8 février 2015

Entre deux flocons…




Sur le tarmac recouvert d’une pellicule blanche, les avions, alignés les uns à côté des autres, ne décolleront plus.
Le visage au plus près de l’immense baie vitrée, un homme, émerveillé par le spectacle, regarde la pluie étoilée glisser en portée, le vent en chef d’orchestre.
Sous les faisceaux des projecteurs les flocons virevoltent, légers, avant de s’échouer avec délicatesse, dans le silence de la nuit.
La neige a le pouvoir de rendre beau le plus laid des paysages.
À quoi bon tempêter après les intempéries !
L’aéroport offre une nuit d’hôtel à tous les naufragés du mauvais temps, dans l’attente d’une amélioration.
Il n’a plus qu’à suivre le mouvement de la foule qui se dirige vers la sortie et vide peu à peu la salle d’embarquement.
Au moment où il s’apprête à partir, il s’arrête net, saisi !
Là, entre deux flocons, il l’aperçoit.
Même après toutes ces années il reconnaîtrait, entre toutes, sa silhouette longiligne, ses cheveux châtains bouclés, indisciplinés, comme jadis.
Il est incapable de bouger et n’entend plus les appels provenant du haut-parleur.
Que fait-elle sur la piste ?
Il reconnaît bien son petit côté rebelle, à ne jamais suivre la ligne toute tracée…
Tout de même, de là à marcher au milieu des avions !
Comme si elle l’a entendu, elle se retourne et lui adresse ce sourire qui l’émouvait tant.
Paumes contre la vitre, il tape avec force pour la retenir.
Mais elle disparaît, entre deux flocons, en laissant les empreintes de ses pas sur la neige fraîche.
Maintenant le haut-parleur menace les retardataires et c’est le réveil qui le tire de son sommeil.
Il lui faut un moment avant de réaliser que ce n’était qu’un rêve.
À son côté, sa femme dort toujours.
Il se lève alors, troublé.
C’est la première fois qu’elle vient lui rendre visite dans un rêve.
Pourquoi cette nuit, après toutes ces années ?
Encore secoué, il ouvre les volets qui donnent sur le jardin.
Le spectacle de la neige, alors que rien ne laissait présager un changement de temps, lui tire des larmes.
Et soudain, au milieu des flocons que rien ne semble arrêter, un bonhomme de neige trône, un sourire éclatant sous son nez orange.
Et c’est son sourire à lui qui s’étire alors à n’en plus finir…

Texte © Marie-Laure Bigand