mercredi 4 juin 2014

Feu pour feu de Carole Zalberg



Aux éditions Actes Sud (collection Un endroit où aller)

Soixante-douze pages, un livre petit par la taille mais énorme par le sujet et la puissance des mots.
Pour échapper à un génocide où il perd celle qu’il aimait, un homme fuit son pays avec sa petite fille, alors bébé… Bien des années après il s’adresse à sa fille devenue une adolescente, à qui il n’a jamais parlé de quel enfer ils viennent tous les deux.
En tentant de reconstruire une nouvelle vie, il est comme de nouveau emprisonné par le rejet d’une terre « d’accueil » qui n’est pas celle qu’il espérait pour lui et pour sa fille…
Aujourd’hui c’est un autre enfer qu’ils vivent l’un et l’autre.
La vie serait-elle un éternel recommencement ?


4e de couverture

« Je couvre, en te parlant, l’entre-deux – mort/vie, lieu noir/lieu blanc, hier/demain – où nous allons des jours durant, suspendus comme viande dans un temps qui n’est pas fait pour être vécu mais franchi, respiration réduite au plus mince filet, rêves bridés, métabolisme à l’économie, et je t’emporte, ma valeureuse, emmaillotée dans les mots du pays que nous tentons de fuir. »

2 commentaires:

Florence a dit…

Oh, je sens que ce livre ne va pas tarder à passer par chez moi ! (pas très subtil comme appel, mais bon...)
Bisous Marie-Laure.

Marie-Laure a dit…

;-) Il est prêt à venir vers toi, en attente à l'occasion d'un café :-) Bisous...