vendredi 29 mars 2013

La femme qui décida de passer une année au lit de Sue Townsend


 
 

Eva, après le départ de ses jumeaux pour l’université, se retrouve soudain seule dans sa maison (son mari est parti accompagné leurs enfants). Elle est là, paresse un peu, et de fil en aiguille, elle rejoint sa chambre et s’allonge un instant sur son lit… Mais l’instant se prolonge. Elle n’arrive tout simplement plus à sortir de son lit, et y restera une année entière !
 
Au début, son entourage pense qu’il s’agit là d’un simple caprice. Brian, son mari, ne comprend pas son attitude. D’ailleurs aucun de ses proches ne comprend ce qui se passe.
 
Eva cherche tout simplement un sens à sa vie, et d’une façon beaucoup plus profonde qui sera là pour elle...
 
Bientôt, le cas de cette femme qui passe son temps au lit va susciter de la curiosité, puis s’ensuivra une certaine dérive de la part de gens avides de trouver peut être un sens à leur propre existence !
 
Et au milieu de ce séisme, un homme, Alexander, veillera sur elle, jusqu'à un certain point...
 
Eva finira-t-elle par sortir de cet enfermement dans lequel elle s’isole jour après jour ?
 
Un livre qui ne laisse pas indifférent, et où l’humour et les situations cocasses permettent d’alléger cette fable des temps modernes.
 
À découvrir aussi une interview de la traductrice du roman.
 
4e de couverture
 
Le jour où ses jumeaux quittent la maison pour entrer à l’université, Eva se met au lit… et elle y reste. Depuis dix-sept ans que le train de la vie l’entraîne dans une course effrénée, elle a envie de hurler : « Stop ! Je veux descendre ! » voilà enfin l’occasion.
 
Son mari, Brian, astronome empêtré dans une liaison extra-conjugale peu satisfaisante, est contrarié. Qui lui préparera son dîner ? Eva ne cherche qu’à attirer l’attention, prétend-il. Mais la rumeur se répand et des admirateurs par centaines, voyant dans le geste d’Eva une forme de protestation, se pressent sous la fenêtre de sa chambre, tandis que son nouvel ami, Alexander, lui apporte du thé, des toasts, et une sollicitude inattendue. Depuis les confins de son lit, Eva va trouver le sens de la vie, rien de moins !

Aucun commentaire: