dimanche 1 mars 2020

« Changer l’eau des fleurs » de Valérie Perrin





C’est par hasard que je suis tombée sur ce livre, heureux hasard…
J’ai par la suite découvert que ce livre a connu un beau succès, mais de ne pas en avoir entendu parler avant m’a permis de rentrer dans le livre avec curiosité, sans savoir ce qui m’attendait.
C’est le titre qui m’a happée.
Ensuite les premières lignes ont fait le reste, puis l’histoire…
Impossible le lâcher le livre tout en le faisant durer pour que cela ne s’arrête pas trop vite. Il y avait longtemps que je n’avais pas ressenti autant d’émotions à la lecture d’un roman.
Ce livre est un énorme coup de cœur.
Comme j’ai aimé Violette, la suivre pas à pas dans sa douleur, sa force, sa volonté, sa capacité à s’émerveiller, à donner, à écouter...
Et par-dessus tout, j’ai aimé l’écriture de l’auteure, délicate, poétique, fluide.
Une tendresse infinie se dégage de ce livre.

4e de couverture :

 

Violette Toussaint est garde cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu'elle leur offre. Son quotidien est rythmé par leurs confidences. Un jour, parce qu'un homme et une femme ont décidé de reposer ensemble dans son carré de terre, tout bascule. Des liens qui unissent vivants et morts sont exhumés, et certaines âmes que l'on croyait noires, se révèlent lumineuses. Après l'émotion et le succès des Oubliés du dimanche, Valérie Perrin nous fait partager l'histoire intense d'une femme qui, malgré les épreuves, croit obstinément au bonheur. Avec ce talent si rare de rendre l'ordinaire exceptionnel, Valérie Perrin crée autour de cette fée du quotidien un monde plein de poésie et d'humanité.
Un hymne au merveilleux des choses simples.

Aucun commentaire: