mercredi 25 mai 2016

Le liseur du 6 h 27 de Jean-Paul Didierlaurent





Aux éditions du Diable Vauvert

Ce livre est un réel bonheur de lecture.
L’originalité de l’histoire, le style de l’auteur, tout est là pour transporter le lecteur…
Guylain a une vie plutôt monotone et un métier qu’il déteste. Son seul vrai plaisir est de lire, dans le RER du 6 h 27 qui le conduit chaque matin vers le lieu de son travail, un feuillet sauvé de l’horrible machine qui broie des tonnes de livres sans le moindre état d’âme…
Jusqu’à ce jour où il tombe sur une clé USB…
Sa vie va alors prendre des couleurs bien inattendues…

Un livre qui enchante…

4e de couverture :

Employé discret, Guylain Vignolles travaille au pilon, au service d'une redoutable broyeuse de livres invendus, la Zerstor 500. Il mène une existence maussade mais chaque matin en allant travailler, il lit aux passagers du RER de 6h27 les feuillets sauvés la veille des dents de fer de la machine ...
Dans des décors familiers transformés par la magie des personnages hauts en couleurs, voici un magnifique conte moderne, drôle, poétique et généreux : un de ces livres qu'on rencontre rarement.
"Peu importait le fond pour Guylain. Seul l'acte de lire revêtait de l'importance à ses yeux. Il débitait les textes avec une même application acharnée. Et à chaque fois, la magie opérait. Les mots en quittant ses lèvres emportaient avec eux un peu de cet écœurement qui l'étouffait à l'approche de l'usine."
Jean-Paul Didierlaurent vit dans les Vosges. Le Liseur du 6h27 est le premier roman de ce nouvelliste exceptionnel, lauréat à deux reprises du fameux Prix Hemingway.

Aucun commentaire: