jeudi 5 mars 2015

L’histoire de l’oiseau qui avait perdu sa chanson de Martine Peucker-Braun et Bernard Blot





Aux éditions Apeiron

(Au recto : illustrations et texte par Martine Peucker-Braun / au verso : texte du conte par Bernard Blot.)

Un matin, un bel Oiseau, au moment où il s’apprête à chanter, n’émet aucun son…

D’abord surpris mais pas inquiet, il se dit qu’elle reviendra vite, jusqu’au moment où il doit  admettre qu’il a bel et bien perdu sa chanson, celle qui le rend si heureux et donne du baume au cœur à ceux qui l’entendent.

Le pauvre Oiseau est bien malheureux car, sans sa chanson, que lui reste-t-il ? Et pourquoi a-t-il perdu sa chanson ?

En ouvrant ce bien joli livre on est d’abord happé par les merveilleuses aquarelles de l’artiste, Martine Peucker-Braun… Et puis on lit les phrases qui accompagnent chaque illustration et on vit la solitude de l’Oiseau, si triste sans sa chanson… Mais là ne s’arrête pas l’enchantement. Le livre repart de l’autre côté, avec, cette fois, les mots de Bernard Blot, dans un conte initiatique où d’autres aquarelles jalonnent le récit.

« Au petit jour de cet hiver, donc, juste au moment où le soleil lissait ses rayons d’or et s’étirait sur l’oreiller bleu et rose de l’horizon, l’Oiseau qui dormait au creux de son vieux chêne s’éveilla. La neige s’allumait doucement sur les branches et faisait de l’arbre un grand chandelier, aidant la clarté à s’installer sur le paysage. L’Oiseau but un plein bol de cette fine lumière qu’il avait sucrée avec le miel de ses rêves et, débordant d’énergie, il s’apprêta à lancer une première trille afin d’enchanter de joyeuse espérance ce bébé matin qui ne demandait qu’à grandir afin de devenir un jour sans pareil. »

L’histoire de l’Oiseau qui avait perdu sa chanson est un livre plein d’espoir… Car, tous, à un moment de nos vies, pouvons perdre notre chanson intérieure, et si on s’applique à la chercher au plus profond de soi pour la faire renaître, alors, l’existence, riche de nos expériences passées, peut soudain se révéler des plus lumineuses.

Ce livre vient d’obtenir, lors de la 13e Nuit du Livre, le Prix Littérature pour l'année 2015.
La Nuit du Livre récompense, dans plusieurs catégories, aussi bien le travail de l’auteur que celui de l’éditeur, dans la fabrication du livre.

Un conte pour les petits et les grands...

Les éditions Apeiron conçoivent des livres à deux faces qui se déplient, tous façonnés à la main.
N’hésitez pas à découvrir le beau travail de cette maison, en vous promenant sur le site.

Aucun commentaire: