vendredi 9 janvier 2015

Je pleure…




Je pleure,
Sous le poids du chagrin,
Parce que la douleur pèse sur les cœurs.
Je pleure,
Sur la liberté d’expression bafouée,
Que certains cherchent, coûte que coûte, à anéantir
Au nom de LEUR loi.
Je pleure,
Parce que l’humour a été mitraillé.
Et que la mort ne possède pas de second degré !
Je pleure,
Sur les peuples en souffrance,
Sur les peuples opprimés
Que l’on réduit au silence
Que l’on prive de leurs droits,
Où la liberté est muselée.
Je pleure,
Parce que le monde a perdu sa boussole
Et qu’il tourne à l’envers.
Je pleure,
Pour que mes larmes rejoignent d’autres larmes
Et construisent un rempart contre la haine, la violence, la bêtise.
Je pleure,
Pour que reviennent les sourires, les rires…

Texte © Marie-Laure Bigand

2 commentaires:

OX Jerry a dit…

Un très beau et poignant poème , Marie Laure. Nous pleurons toutes et tous les victimes de cette barbarie .
Oui, tu as raison d'écrire que "l’humour a été mitraillé.
Et que la mort ne possède pas de second degré"

Jolie formule et , hélas, bougrement réaliste.

Le mouvement immense d'hier redonne un peu d'espoir et je l'espère fera reculer la haine et le fanatisme ..je l'espère, je veux y croire.

Marie-Laure a dit…

Merci Jerry... Oui, l'écriture, plus que jamais, comme bouée de secours face à ce monde en déroute...