mardi 8 janvier 2013

Beignets de tomates vertes de Fannie Flagg



Une histoire qui se déroule des années 20 à la fin des années 80.
Evelyn, une femme complexée par son poids et par sa vie de femme au foyer, va rencontrer dans une maison de retraite une vieille dame, Ninnie, tout à fait charmante et attachante. Celle-ci va lui raconter une autre époque et Evelyn ne vivra plus que pour ces rendez-vous du dimanche afin de connaître la suite des aventures d’Idgie et de Ruth.
Toute une galerie de personnages va alors revivre au travers de Ninnie et donnera à Evelyn l’impulsion pour devenir une autre…
Un roman délicieux qui nous plonge au cœur d’une Amérique sortant difficilement de la crise et où être une personne de couleur est encore bien délicat.

 
4e de couverture :
« Un sacré numéro, Idgie ! La première fois qu’elle a vu Ruth, elle a piqué un fard et elle a filé à l’étage pour se laver et se mettre de la gomina. Par la suite, elles ont ouvert le café et ne se sont plus jamais quittées. Ah ! Les beignets de tomates vertes du Whistle Stop Café… J’en salive encore ! »
 
Au sud de l’Amérique profonde, en Alabama, un café au bord d’une voie ferrée… Ninny, quatre-vingt-six ans, se souvient et raconte à Evelyn les histoires incroyables de Whistle Stop. Et, Evelyn, qui vit très mal l’approche de la cinquantaine et sa condition de femme rangée, découvre un autre monde. Grâce à l’adorable vieille dame, elle peut enfin se révéler, s’affirmer…
 
Une chronique nostalgique et tendre, généreuse et colorée, pleine de saveur et d’humour.

4 commentaires:

Nath a dit…

Coucou Marie-Laure, je n'ai pas lu ce livre mais le film est une splendeur, à voir absolument ! Bises à toi et très bonne année pleine de jolies choses.

Marie-Laure a dit…

Coucou Nath... J'ai vu le film juste après avoir lu le livre... Du coup, même si c'est un très beau film, j'ai été tout de même déçue car certaines choses ont été changées... Mais c'était très instructif de voir le scénario tiré du livre :-)Belle année à toi aussi Nath...

Florence D. a dit…

C'est souvent le cas : on préfère le livre au film. Pour "Beignets de tomates vertes" j'ai adoré le livre et je trouve que le film n'est pas à la hauteur, même si c'est un joli film...

Marie-Laure a dit…

Tu as ressenti comme moi Florence...