mercredi 9 mars 2011

Blackbook

de Stéphane Nolhart aux éditions Laura Mare

Envie de vous détendre, de refermer le livre le sourire aux lèvres ?

Ce livre est pour vous, un vrai régal, un moment de pure détente.

Je connais Stéphane depuis un petit moment maintenant. Un auteur que j’ai toujours apprécié de par sa gentillesse et l’humour qu’il met dans chacun de ses livres.

Je parle d’auteur mais en fait c’est le mot écrivain qu’il faut employer pour parler de Stéphane, car il a une plume très convaincante, fluide et habile. Et j’aime lire un livre bien écrit. Donc de ce point de vue là je n’ai pas été déçue.

Et l’histoire ? Pas déçue non plus. Blackbook raconte l’histoire d’un écrivain dont le roman édité ne marche pas du tout. Pour subvenir à ses besoins il est ce qu’on appelle « nègre » littéraire, c’est-à-dire qu’il offre sa plume pour écrire la vie de gens connus ou inconnus. Là, son éditeur l’envoie à la montagne pour écrire la biographie d’une femme qui, dans un temps éloigné, a eu son heure de gloire. Etienne Darc, l’écrivain de l’ombre, va très vite baigner dans un cadre un peu surréaliste au milieu d’êtres un peu déjantés…

Mais au-delà de cette histoire très drôle se cache aussi celle d’un homme confronté soudain à la réalité de sa vie, ce qu’il est vraiment et ce qu’il veut vraiment. Ce séjour d’une semaine en dehors de tout va être une introspection sur lui-même.

Et puis la tendresse n’est pas en reste dans ce roman :-)

4e de couverture :

2010, Etienne Darc, 40 ans, parisien un poil misogyne, nègre littéraire de son état, un brin désabusé par deux divorces, est envoyé à la montagne par son éditeur, en plein hiver, pour écrire la biographie d’une ex-starlette des années 70. Point de départ d’une comédie loufoque où se croisent des personnages tous plus dérangés les uns que les autres… Chantage, divorce, quiproquos, horloge biologique, maternité, littérature, chutes, égo surdimensionné, meurtre, flic, chien méchant. A travers le regard de son héros qui va vivre une semaine de folie en haute-altitude où rien ne va se dérouler comme prévu, Stéphane Nolhart signe ici un livre burlesque, devenant au fil des pages une véritable épopée comique, une raillerie de la condition de l’écrivain quadra célibataire d’aujourd’hui, mais aussi une déclaration d’amour aux femmes et à l’art d’écrire.

Aucun commentaire: