dimanche 28 février 2010

L'échappée belle d'Anna Gavalda



aux éditions Le dilettante

Je ne rate aucun roman d’Anna Gavalda car je trouve qu’elle a un don pour distiller tout au long des histoires qu’elle raconte une belle dose d’émotion. Décider de lire un roman d’Anna Gavalda, c’est ouvrir une porte sur une parenthèse d’évasion.

Il y a dans son écriture un brin de gaité et de légèreté qui amène un irrésistible parfum de bien être. Anna Gavalda a toujours les mots justes pour parler de la vie. Elle a ce talent de remuer quelque chose en nous.

L’échappée belle est un petit livre de 165 pages qui va offrir la possibilité à quatre frères et sœurs (Simon, l’aîné, Lola, la cadette, Vincent, le troisième, et enfin Garance) de se retrouver le temps d’un week-end, le temps peut-être de réaliser qu’ils ont grandi…

4ème de couverture (en rabat de la couverture)

Simon, Garance et Lola, trois frère et sœurs devenus grands (vieux ?), s’enfuient d’un mariage de famille qui s’annonce particulièrement éprouvant pour aller rejoindre Vincent, le petit dernier, devenu guide saisonnier d’un château perdu au fin fond de la campagne tourangelle. Oubliant pour quelques heurs marmaille, ils vont s’offrir une dernière vraie belle journée d’enfance volée à leur vie d’adultes.

1 commentaire:

Florence D a dit…

Ce roman, c'est du concentré de bonheur. Sans hésitation, un de mes livres préférés !