mercredi 19 janvier 2011

La vie est brève et le désir sans fin de Patrick Lapeyre


Prix fémina 2010
Une très belle écriture pour une histoire d’amour et de frustration. Deux hommes, une femme qui vont s’aimer, tout en se détruisant. Incertitude des sentiments. L’amour pourrait être si simple, mais les sentiments ne le sont pas. Dans le roman de Patrick Lapeyre, les personnages semblent perdus, sans cesse en attente, et ils se ratatinent sous la pression de la passion amoureuse.
Même si j’ai beaucoup aimé cette lecture, j’ai trouvé ce livre très douloureux, très pessimiste aussi. La fin m’a un peu laissée sur ma fin je dois bien l’avouer. Peut-être attendais-je un petit coin d’air plus respirable tant l’ambiance du roman est oppressante.
Un livre à découvrir pour la beauté des mots…

1 commentaire:

sophie57 a dit…

bonjour Laurence, j'ai fait un billet sur ce livre si ça te tente...je l'ai trouvé plus léger que toi, il y a une distance qui s'instaure entre le lecteur et les personnages qui fait qu'on entre moins en empathie avec eux je trouve...